La mort et le Troubadour

UN HOMME AUX DONS MULTIPLES ET CUMULÉS

Par Baobab

Partant vers un autre arbre,  quand il quitte son Baobab le Jabiru s’envole, souvent il part rejoindre un manguier, au pied duquel se trouve un homme sage, un troubadour. Dans son jardin extraordinaire, les enfants du Quartier viennent à Pâques, courir comme des lapins, vers l’œuf dans le grand pré. Easter Hunt … Ils parlent anglais, mais ils sont  français …

Easterhunt_1

Sous la protection du manteau de St Martin,  ce troubadour possède des dons multiples et cumulés.  Il construit des Marimbas , répare les guitares  des musiciens des îles alentours.  Il a le plus beau Manguier du Quartier … Dix sept enfants vivants, dont quatre fois père de jumeaux !

Marimba_1

Selon la saison lorsque le Jabiru s’en revient il rapporte des mangues. C’est un oiseau frugivore qu’on retrouve aussi sous des arbres ombrageants chez Rosemary au front de mer du Marigot. L’hôtesse a un  frère, pêcheur au village de Pointe Michel au sud de Roseau en Dominica, entre Guadeloupe et Martinique. Le Jabiru est ichtyophage il déguste les queues de langouste et le Mahi Mahi.

Parfois, nous les arbres multi centenaires, sous nos branches nous entendons circuler des  rumeurs … Surtout s’il y a crime au pays , dans l’attente des recherches des policiers spécialisés.

Et patati et patata

–   « Je viens d’avoir un coup de fil, c’est sûr, son ex boy friend a payé une bande de French Quarter pour la liquider. Un contrat. Elle a couché avec un autre pendant son absence. Une vengeance sexuelle, c’est sûr, c’est même signé, si tu vois ce que je veux dire.».

Et patati et patata …

-«  C’est un noir de la Dominique »

-« Tu veux dire de Santo Domingo ?  Un Dominicanos qui danse la Bachata , ou un Rasta du jardin d’Eden? La Dominica aux 365 rivières, Angélique devait y partir pour rejoindre sa moitié d’orange. Les femmes de là bas, portent leur récolte de fruits jolis,jolis,jolis, dans un panier comme une tête couronnée. Les fruits naturels de la chaîne du soleil  »

Tête courronée

Babel St Martin, la confusion des langues, de la géographie et des hommes.  Parfois, la rumeur aux pieds d’étrons, remugle avec sa gueule baveuse et puante.Alors, de branches en branches des corbeaux la répandent. La rumeur bien dégueulasse se pointe aux guichets de la haine, désignant TOUJOURS à la vindicte populaire un Bouc émissaire innocent à immoler au plus vite.

Le Baobab entend également, les rumeurs de la jalousie, de la méchanceté, de la vengeance, de la médisance et la plus commune d’entre toutes, celle des préjugés , de la peur ou de l’ignorance…

Au village du Quartier français, situé entre Grand Case et le lieu du crime, ou Angélique Chauviré a été assassinée par des « Hard Core criminals » , la rumeur s’est répandue… Quartier d’Orléans, le French Quarter, les villageois y chantent le Gospel in English. Une douzaine de petites églises, où se tissent les liens basiques de la Friendly Island. De l’amour vers Dieu et son prochain, le respect de l’autre….

–         « C’est ce fou dangereux,  Rellig Beauperthuis, qui a fait le coup» murmurent les habitants du village.

Des Beauperthuis, il y en a plus d’une trentaine, ce qui bloque les successions foncières de cette famille aux nobles origines du Royaume à la fleur de Lys, fleur d’Orléans.

-« Rellig est très dangereux, il a déjà fait 15 années de prison ferme, c’est un récidiviste, cette fois-ci il est cuit … les gendarmes l’ont entendu. Tant mieux je n’aurais plus peur »    

-« Moi, on m’a dit qu’il c’est lui-même  livré à la Police. »

  «  Non tu confonds c’est un jeune du quartier »

Et patati et patata …

Elle avait un problème cette fille, avec sa manière de se jeter dans les bras des autres. D’après moi elle souffrait d’un manque d’affection, pour moi c’est évident. Mais elle était vraiment très gentille avec mes deux enfants..

Au  pied de son arbre

Sous le Manguier du Troubadour où il vit heureux auprès de son arbre, les mots et les sons sonnent clairs .

-«  Après avoir découvert le corps de la jeune femme,  j’ai indiqué aux nouveaux gendarmes français que Rellig pouvait être une piste. Il y a quelques années, j’avais trouvé un vénézuélien la tête fracassée et tranchée sur mon terrain (…)*

Ce crime là est toujours non élucidé ». Serial Killer ?

Le Jabiru passe souvent l’entendre jouer sur guitare tres au pied de son arbre.  L’homme à l’oreille parfaite, entend jusque dans ses rêves prémonitoires la mort venir à petits pas comptés. Le jour, il écoute pousser ses cheveux…

Sa ligne mélodique spontanée est riche de nuances acoustiques. Un virtuose perfectionniste qui agilitise ses doigts quotidiennement .

Benjamin_1 Ils sont nombreux à chanter sous les arbres , les musiciens troubadours de Babel St Martin. Toutes générations et tous styles ans / tendus. A Grand Case, où Angélique habitait   Benjamin  le musicien éducateur du Gunslingers Steel Band, dansait avec elle à la fête annuelle du village…

Dernier concert

Le troubadour aux dons multiples et cumulés, sosie du country blouzeur Willie Nelson from Nashville Tenessee. Le 18 decembre 2002, Carlson a joué sur la guitare à sept cordes du Cubain Compay Secundo dans les coulisses de l’ultime concert public du vieux troubadour de la Havane mort en Juillet 2003. C’était à St Martin.

Le nom de ce troubadour aux cheveux longs, ce messe / âgé (mais si ) joue dans les églises pendant les cérémonies aux morts naturelles, c’est Carlson Velasquez . Ecce Homo.

Il accompagne le départ des âmes mortes assisté par Féfé Hymann né au village il y a septante ans… Le jeune Gilbert Hymann y a disparu lui aussi depuis deux mois, il le sait…
Pour la première fois de leur vie, ils sont venus à l’invitation de Kali le Rasta Man, un soir de la pleine lune,  pour rendre hommage le long du rivage à la jeune Angélique, arrivée de sa natale Bretagne sur un voilier en 1999. Il a   retrouvé son corps sans âme, deux jours seulement après sa disparition.

C’était sur un de ses terrains à flanc de colline dominant les deux plages de Dawn Beach et Guana Bay, celle où l’océan est dangereux, tant les rouleaux de vagues y sont parfois puissants, à s’y laissé submerger par désespoir  …

Le troubadour -citoyen exemplaire- a toujours aidé les gendarmes. Jadis on l’appelait pour tuer les bêtes dangereuses dans les propriétés. Only one Shot. Tireur d’élite, vainqueur aux concours de Puerto Rico. Dans son jardin, un stand de tir. Dans les  carrés des cibles cartonnées, souvent le mille franc troué. Les dons multiples et cumulés…

 Un meurtre horrible ( … ) *. Lorsqu’il a découvert le corps pas de traces de balle. La tête fracassée, du sang autour. Une flaque de sang, les traces du crime. Adn / Adonaï …

Fleur de nuit

                                                                                                                                                      Le moteur de sa Jeep avait refusé de démarrer au moment d’allé chercher ses plantes à infuser, alors il a compris …

L’un de ses huit jumeaux  qui habite sur le versant soufflant de la colline de Dawn Beach est venu l’accompagner, avec son téléphone portable et photographique …

Boby

Dès l’arrivée sur les lieux, Carlson Velasquez a senti la mort. Une mangouste, s’est enfuie. Sans le voir, il s’est dirigé sans hésité vers le corps caché.

Une source sûre, toujours pile face à la mort…

La tante d’un jeune mineur de dix-sept ans est passée prévenir l’épouse de Carlson. Encore un mineur du Quartier. Retrouvé dans la voiture d’Angie, comme l’assassin de Cédric Dat, le marin au scooter volé, mort lapidé à 27 ans dans l’indifférence généralisée, la censure du propriétaire du journal francophone et la complicité muette du Sous Préfet de l’époque…

Les trous rouges d’où la mort coule,

La mort visite le Troubadour, c’est lui son messager.

* Texte modifié le 06.12.06 

Print Friendly, PDF & Email

6 thoughts on “La mort et le Troubadour

  1. Opera

    Si ce sont des jeunes qui ont fait ça à Angélique, ils sont vraiment inconscients.
    Qui sont-ils ? Personne n’en parle pour le moment.
    OPERA

    REPONSE DU MANGUIER :
    J’ai écouté ce que le Troubadour disait à Jabiru.
    Il les qualifie de « Hard Core Criminals »
    – « Ils n’ont aucun sentiment.Ils tuent sans regret. Il faut les mettre devant un mur et tirer. Sinon, quand ils sortiront de prison quinze ans plus tard, ils recommenceront. Peut être même que c’est déjà arrivé? »

    Depuis deux mois le jeune Gilbert Hymann est mort . Personne au village n’a retrouvé son cadavre. Le jeune pompiste Rasta de la station d’essence du village, qui était à la Full Moon Party chez Kali dit qu’ils sont devenus fous parce qu’ils n’ont ni mères, ni sœurs.

    Reply
  2. cybersxm

    Bel article,
    Comme tu le dis régulierement : « beaucoup de rumeurs », mais si des suspects ont été identifiés… l’enquête a l’air de bien avancer à te lire… j’espère que la section de recherches de preuves de la gendarmerie debarquée sur l’ile pour cette sinistre occasion – avec le concours de l’autopsie pratiquée dutchside – a trouvé suffisamment d’indices pour les tests ADN …
    Malheureusement comme d’habitude la presse est muette à ce sujet comme l’autre grande muette.
    Ce mutisme aussi devra changer, j’ai toujours connu à st martin comme tu le mentionnes des affaires -graves- étouffées – rien que ces dernieres annees comme opera te le disait : « Et Zegnani ». et je rajouterais « Et Passera » (http://www.passera.com/) ( Cadisco -distribution d’essence) pour lequel on a retrouve les auteurs directs mais dont l’affaire est qd même grandement passée sous silence compte tenu des questions sans réponses… Et combien d’autres?

    Si on veut que les choses s’arrangent ne les balayons pas comme de la poussiere sous un tapis, il faut faire la lumiere sur toutes ces affaires et l’ile est si petite que 3 categories de citoyens s’y cotoient :
    -ceux qui savent (generalement frequentent les bleus ou les malfrats) et en general n’en parle pas,
    -ceux qui entendent et colportent la rumeur, et les ignorants… et parmi ceux la certains ne veulent rien savoir
    -et la majorité de tous les autres. Comme pour les graves maladies n’ont ils pas droit a la verite?

    Tant que l’autorite nous traitera comme des enfants, tant que les enfants n’atteindront pas l’age de raison, il faut demander des comptes, sinon on se fera toujours escroquer…

    Quant aux suspect s’ils se revelent coupables, comme dit ma femme « il faut les pendre par les couilles juska ske mort s’en suive », mais dans notre beau pays des droits des voyous bah … à suivre.

    Reply
  3. voltaire

    Je partage l’avis de Cybersxm : « Si on veut que les choses s’arrangent ne les balayons pas comme de la poussière sous un tapis ». Je suis une citoyenne normale ( de 3° catégorie) et je regrette moi aussi que « malheureusement comme d’habitude la presse est muette » . Depuis le départ d’Olivier Astruc, il n’y a plus rien d’intelligent dans le Week’s. Ce que dit Jabiru est grave si effectivement son témoignage avait été censuré après ce meurtre horrible route de Coralita, car il essaye toujours de prendre du recul , sans chercher à raccoler.
    Il faut reconnaître que Brigitte Delaître fait un bon travail avec son Pélican pour l’actu locale. Mais ça reste parfois superficiel et trop collé aux seules déclarations des gendarmes, qui eux mêmes filtrent vers la presse. On sent qu’elle n’est pas complètement libre . Pourtant le travail des journalistes c’est quand même l’enquête de terrain. La presse anglophone ( Today et Herald ) est parfois plus précise sur ce qui se passe sur la partie française, et surtout ses tribunes de lecteurs sont ouvertes.

    Il y a un point sur laquelle je suis pas comme la femme de Cybersxm et pourquoi par les couilles ? Monsieur Velasquez qui a trouvé et vu le corps dit : exécution contre le mur . La peine de mort , si des mineurs sont concernés nous évite de nous demander pourquoi ils tuent ? Y’a t’il une maladie grave dans notre corps social, ils ne sont quand même nés meurtriers à la naissance ?

    Je ne suis pas certaine de ce que j’avance, mais j’ai l’intuition que si il n’y a pas une réponse collective forte, d’autres jeunes fourvoyés dans la marginalité sociale risquent à leur tour de faire d’immenses conneries.
    Notre réputation vers l’extérieur, après l’affaire Clin, va encore en prendre un sale coup. Je suis pessimiste pour l’avenir, d’autant que Baroin lui, dit qu’il n’y a pas le feu aux poudres . Il serait bien que d’autres citoyens de 3° catégorie disent ce qu’ils pensent.

    Reply
  4. Opera

    A Saint-Martin il existe une censure complice, une politique de l’Autruche.

    Les autorités, les politiques et les journaux locaux encouragent la censure préférant ainsi les petits faits divers aux crimes graves qui sont vite étouffés.

    Histoire de se dire qu’on va protéger l’image des poubelles, des « nids de poules », des carcasses de voitures au bord des routes, de l’insalubrité et de la dégradation flagrante de Marigot.

    La population est préoccupée par d’autres choses, le mondial, le prix de l’essence, bien attacher sa ceinture de sécurité, bien laver le 4×4 …
    Ses réactions sont spontanées, éphémères poussées par les réactions à chaud sur le spectacle de l’événement tragique.

    Sursaut salutaire des méandres de l’inconscient. Tragédie de proximité pour certains, drame chimérique pour d’autres : Ah ! encore un meurtre ! Et on se rebranche sur le « zouk love » et sur le « ragga ».

    Sur la tendresse meurtrie et sur la violence subliminale. La violence n’est qu’une affaire d’image et de son. Elle est impalpable, incommensurable. Et puis aux Antilles on a l’habitude de la mort. Nombreux connaîssent dans leur entourage proche une personne morte ou qui a disparu. Et ça revient et ça repart. C’est loin de nous, ça ne peut pas nous toucher. La mort.

    La violence ça fait vendre, c’est la télé qui le dit. Les victimes ? Elles sont peut-être coupables d’être victimes. Elles y sont certainement pour quelque chose. C’est la télé qui le dit ça !

    Donc vous voyez la violence, la haine, c’est nécessaire. C’est bon pour les politiques. Ca crée le doute, la crainte. M’enfin quand même ! non mais. Le paradis’Island c’est pour les touristes, le pognon, le flouze. La violence c’est pour vous les autres, mais juste un peu pas beaucoup. Histoire de désensibiliser. La censure veille.

    La pitié c’est pour les chiens. Même sous le soleil c’est une vérité et même l’ombre d’un baobab ne protège pas les proies.

    Opéra

    Reply
  5. Baobab

    Y’ a t’il une cause possible au meurtre d’Angélique Chauviré ?

    Par Baobab.

    Angélique se savait menacée. Dans le dernier mois avant sa mort elle regardait derrière son épaule. Elle ne rigolait plus. Sur ses dernières photos avec ses parents, son visage et son attitude sont méconnaissables. Complètement différents de ses poses et sourires habituels.
    Les tueurs auraient alors exécuté la vengeance d’une femme mariée, trompée par son mari dans une liaison avec la victime. Et l’intuition du Troubadour serait la bonne. « Cette branche enfoncée, c’est le geste d’une femme. »
    Ceci est une hypothèse probable, en écoutant ce qui se dit autour des sources du Baobab.
    L’affaire ayant été transmise au Parquet en Guadeloupe, le juge d’instruction n’ayant pas pour rôle d’informer le public, il faudra attendre d’éventuelles déclarations de l’avocat de la famille pour en savoir plus.

    Reply
  6. jabiru Post author

    « Personne ne parle », c’est l’Omerta. Je veux dire que l’enquête de police n’a pas encore élucidé le mobile du meurtre. Qui a tué et pourquoi ? Mon hypothèse c’est un adultère, une femme trompée qui se venge et commandite le crime, qui a été SIGNÉ et commis au moins par un récidiviste dans des conditions que le procureur me demande de ne plus dévoiler (…)

    « Married Woman you’re loosing your reputation » c’est une chanson du folklore local. Un des meurtriers surnommé Gucchi, est derrière les barreaux à Pointe Blanche du côté de chez Martine. La vérité finira par venir; nombreux sont les personnes qui chaque jour pensent à Angélique Chauviré, et consultent ce blog dans l’espoir d’informations nouvelles. Noël et toujours rien.

    Un premier prix en Camaraderie, victime d’une tradition ou de sa bonté ?

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *