L’info locale

Savez-vous que ….

Une initiative croisée de Radio Calypso, du journal Pélican et l’Hôtel Mercure de la Baie Nettlé, nous a permis d’en savoir plus sur le thème des Nids de poule et la Sécurité Routière, dont j’ai déjà un peu causé sur ce blog dans un article du 9 Juin intitulé  » Sous les pavés la plage  » .

Iledestmartin

Du direct sur Radio locale, c’est du rare bonheur citoyen sur 102.1 FM . Informer ledit citoyen, ouvrir le feed-back et l’échange sans langue de bois avec les mandatés par bulletins de vote, bref le rôle normal des journalistes, dont la fonction est de tendre un miroir pour dessiller le quidam. Selon ses instigateurs, cette première initiative sera renouvelée …

Endirect

Les ondes démocratiques du compte rendu de mandat. Distinguer ceux qui causent et ceux qui savent comment faire.

Studiocalypso

Savez-vous que la prise en charge des nids de poule , c’est exactement comme pour les structures des bâtiments scolaires ?
Il y a Triarchie ( c’est pas un gros mot) ça signifie que dans la chaîne des responsabilités budgétaires des collectivités territoriales il existe trois échelons. A terme, deux échelons vont disparaître de l’horizon budgétaire des contribuables de la partie Nord de l’île chez Martin, qui partage un manteau avec Martine la bien dotée au Sud d’un confetti insulaire de 85 km². Ce confetti a été découvert un 11 Novembre, jour de la St Martin, par Colombus. Martin le militaire à la pelerine partagée…

Pour la route Nationale 7 , c’est à dire la Main Road où sont pointés 20 000 véhicules jours au Rond Pont d’Agrément à l’entrée Nord de Marigot, l’entretien est du ressort de la Région . Les politiciens disposent d’une ligne budgétaire de 25 Millions d’Euros / an pour les routes nationales de Guadeloupe et des îles du Nord. St Barth ne demande rien, sa gestion malthusienne lui procure l’auto suffisance. Comme vous le savez la région finance également  la construction des lycées, dont celui de Marigot qui doit impérativement s’agrandir pour accueillir chaque cohorte générationnellesdes prochaînes années.

Il y a ensuite quatre routes dites départementales. La tranquille D 208 qui va du quartier populaire de Sandy Ground jusqu’aux luxueux espaces résidentiels des Terres Basses, l’urbaine D 216 dans Concordia , la magnifique D 215 panoramique de French Quarter à Oyster Pond sur la partie terrestre de la Réserve Naturelle et la D 217 de Cul de Sac, soit 16 km au total dont l’entretien relève du Département qui , comme vous le savez, finance également la construction des collèges.

Toutes les autres petites routes perpendiculaires à la Nationale 7 composent le réseau Communal ( Colombier, St Louis, Spring Concordia, Quartier d’Orléans). La mairie  a également en Charge la construction des maternelles et des écoles primaires.

Avdelarpubliquemarigo

Dans un futur à moyen terme ( nul ne peut dire dans combien d’années) quand le Nord de l’île gérera ses propres affaires, notamment son réseau routier et tous les bâtiments scolaires, il aura récupéré les transferts provenant de la Région et du Département, élargi l’assiette de sa taxation locale pour ainsi couvrir les coûts de gestion. Rapatrier les fonds et/ ou augmenter la fiscalité locale, telles sont les remèdes budgétaires contre les nids de poule qui provoquent un mécontentement généralisé quasi continuel faute de réparations immédiates.

Même logique de conquête d’autonomie budgétaire à terme pour les collèges et le Lycée.  Précisons ici que les traitements de l’ensemble des  500 enseignants fonctionnaires de l’Education Nationale resteront toujours payés  par L’Etat. 

Comme vous le savez, un enseignant titulaire, s’il reste cinq ans à St Martin , outre sa majoration tropicale de + 40% , recevra des mensualités supplémentaires ! Le cadeau Bonux, dont six mensualités la première année, cinq la troisième année et encore cinq pendant la cinquième et dernière année, soit 16 mensualités acquises, puis repartir vers d’autres Dom pour continuer à chasser la prime. A ce tarif, certains sont beaucoup plus égaux que d’autres, dit-il au risque de se faire traiter de Jabruti National…

Savez-vous que les possibilités de rentrées fiscales sont mal en point ?

En effet, 50% des adresses des contribuables sont non valides et retournées par le centre de Tri Postal local à l’expéditeur local qui les conserve ubuesquement. Le Trésor public local  s’avère moins efficace que l’EDF pour actualiser son fichier d’adresses en vue d’un parfait retour sur distribution . C’est un fait que la cadastre est récent, que la nomination et la numérotation des lieux habités  restent inachevés  au niveau Municipal…
Précision sémantique: savez-vous qu’ici on ne dit pas la Mairie, mais le Gouvernement … comme une grenouille se voulant plus grosse que le boeuf. La commune, ( spécificité locale) n’a aucun support pour la communication de son compte rendu de gestion vers les citoyens.

Presselocale

L’initiative croisée de Radio Calypso, du quotidien Le Pélican sous les auspices de Mercure ( le dieu messager) doit être placée dans le contexte d’une communication franco-anglaise  propre à Babel St Martin, sachant que l’association para municipale Radio St Martin a mis la clef sous la porte pour déficit de gestion. On parle d’une prochaine télé locale d’information municipale anglophone pour ceux qui ont le câble…

Le budget public déficitaire étant sous tutelle préfectorale, la taxe des loueurs de voitures ainsi que la taxe à la pompe à essence ne sont pas affectées au réseau routier communal, mais au Service de la dette  du côté de Chez Martin. Le concessionnaire de la marque Hertz a délocalisé au Sud de l’île sa comptabilité. Geste civique contestable, car il est élu et Psdt de l’Office du Tourisme. Compromis dans des dessous de table lors du tournage du film Speed II. Condamné en 1 ère Instance, il démissionne à la fin de l’année après 24 années de responsabilités. Comme celle de Radio St Martin, la gestion des dirigeants de l’Office du Tourisme avait été critiquée en 1999 par la Cour Régionale des Comptes. La directrice de L’Office a été discrètement licenciée, laissant sa place à plus compétent. Ce serait un prochain sujet possible ça : le programme des différents candidats à la Présidence de l’Office du Tourrisme, pour le 1er Janvier 2007.

Que l’on dise Mairie, Gouvernement ou Com, peut importe l’étiquette, le contenu est le même. Deficit : 20 millions d’euros, soit 500 €  par tête de pipe en comptant 40 000 habitants, enfants compris.

Routes

Savez-vous que selon les calculs de l’Insee Guadeloupe le PIB moyen ( Produit Insulaire Brut annuel ) est de 14 000 €  par habitant à St Martin Nord et le double à St Barth ?

Du côté de chez Martine au Sud richement doté, se trouvent deux fameux carrefours avec feux rouges… des nouveaux segments de routes sont construits ou élargis. Le traffic est croissant et chaque année, chaque conducteur doit acheter une nouvelle plaque minéralogique.  

Une ligne Bateau taxi sur le lagon ne serait-elle pas utile pour la liaison rapide Marigot / Juliana Air Port ?  Une route passant par le Mont des Accords, n’allègerait-elle pas le trafic des voitures individuelles vers St Peters et Philipsburg ?

Reseauroutier

Il faut savoir et retenir le postulat suivant : le Nord de l’île subit un handicap rédhibitoire puisque les flux de la clientèle touristique passent par les péages du Sud. 7$ par Mickey croisiériste qui fait souvent son tour de l’île en autocar et 30 $ par passager international à l’aéroport Juliana.

Sans parler des droits de quai du port en eau profonde de Pointe Blanche où accostent les marchandises importées sur bateaux porte-containers . Ces importations sont ensuite livrées par camions dont le poids est favorable au creusement de nos fameux nids de poule. Tout se tient et réciproquement.

Le nid du Jabiru serait quand à lui perché sur un Baobab.Certains le médisent déjanté, d’autres respectent la qualité des investigations indépendantes de Monsieur Jabiru. En tout cas le rythme des lecteurs est soutenu.

Jabirubaobab

Print Friendly, PDF & Email

One thought on “L’info locale

  1. Julius Trébuchet

    Désinformation et préjugés … mamelles de la rumeur !

    Comme vous le savez, un enseignant titulaire (1), s’il reste cinq ans (1 bis) à St Martin , outre sa majoration tropicale (2) de + 40% , recevra des mensualités supplémentaires ! Le cadeau Bonux (3), dont six mensualités la première année, cinq la troisième année et encore cinq pendant la dernière année, soit 16 mensualités acquises, puis repartir vers d’autres Dom pour continuer à chasser la prime. A ce tarif, certains sont beaucoup plus égaux que d’autres (4), dit-il au risque de se faire traiter de Jabruti National…

    (1) et (1 bis) Il est institué depuis le 1er janvier 2002 et pour une période de 5ans, une indemnité particulière de sujétion et d’installation pour tous les fonctionnaires de l’Etat et les magistrats, titulaires et stagiaires, affectés en Guyane et dans les îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy, s’ils y accomplissent une durée minimale de 4 années consécutives de services et dont la précédente résidence administrative était située hors de cette zone.

    (2) Humour un peu léger …tous les Magistrats & tous les fonctionnaires (de l’Etat, territoriaux, des hôpitaux) en activité dans les DOM-TOM, y compris les natifs, perçoivent une indemnité communément appelée « prime de vie chère » variant selon le DOM ou le TOM concerné.
    Cette mesure ancienne – certainement discutable sur le principe – n’est qu’un transfert de fonds déguisé, qui contribue surtout à soutenir artificiellement l’économie si particulière en vigueur dans l’outre-mer français…

    (3) Toujours très léger…Dans son projet de loi de finances pour 2003 des départements de l’outre-mer, le Sénat précise que cette mesure récente a été prise afin de justement prendre en compte les difficultés de recrutement de fonctionnaires dans ces contrées!

    (4) Au de lieu de formuler des jugements de valeur, non fondés objectivement, mais faisant partie de ces mythes qui procèdent d’une propagande reprise par tous les pourfendeurs bien connus de la fonction publique, ne valait-il pas mieux chercher à connaître les causes réelles de ces disparités ?

    Car à vouloir défendre l’esprit citoyen en désignant les enseignants comme seuls privilégiés d’un système pervers, on ne rendra sûrement pas la société plus vertueuse et les nids de poule moins nombreux sur les routes à St Martin…
    D’autant que ces pelés, ces galeux qui eux payent leurs impôts, confrontés quotidiennement aux réalités d’une jeunesse saint-martinoise déboussolée, ont sans doute d’autres chats à fouetter que de gloser sur les hypothétiques transferts de compétences, les futurs trafics et les juteux bénéfices qui rempliront encore les mêmes poches !

    REPONSE DE JAB.
    L’enseignement public à Saint-Martin est le même qu’en France et suit un calendrier et un programme identiques. L’enseignement tant au primaire qu’au secondaire n’est dispensé qu’en français. Évidemment, le système actuel passe sous silence les difficultés pédagogiques qu’entraînent l’enseignement exclusif de la langue française et l’importation du moule pédagogique métropolitain. N’oublions pas que la grande majorité des jeunes ne parle pas le français comme langue maternelle, ce qui cause forcément des problèmes d’apprentissage, étant donné que les méthodes pédagogiques sont peu appropriées à des élèves dont le français constitue une langue seconde. La situation est préoccupante puisque le multilinguisme est particulièrement prononcé, tandis que les professeurs sont aux prises avec des classes hétérogènes tant au plan des langues que des milieux socioculturels.
    Il existe un large besoin de classes d’accueil spécialisées pouvant recevoir des enfants qui ne parlent même pas le français et qui sont souvent analphabètes dans leur propre langue. Ils sont totalement démotivés par des cours guère adaptés à leurs besoins et dont ils ne comprennent à peu près rien. Ajoutons que les enfants d’immigrants sont scolarisés en français par des instituteurs ignorant souvent tout des langues maternelles des élèves. Ils se retrouvent immanquablement regroupés dans des classes faibles, montrant un comportement disciplinaire difficile.

    C’est sur ce contexte là, que ma réflexion provocatrice sur le privilège de la prime tropicale est pertinente. Il serait préférable d’appliquer une prime de langue aux enseignants dont le corps social a besoin ici et maintenant.
    D’autre part, voici un fait d’observation sociologique qui laisse perplexe: à l’extérieur de l’école l’implication et l’apport des enseignants dans la vie culturelle et citoyenne locale est faible, pour ne pas dire inexistante.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *