Projet d’éoliennes

POUR OU CONTRE ?

Par Jabiru

Un projet d’implantation de trois éoliennes sur la crête de la colline «  Red Rock » qui domine l’Anse Marcel, la baie de cul de Sac et l’îlet Pinel, a fait l’objet d’un permis de construire ( mai 2005) , avec avis favorable du Maire de St Martin (Juillet 2005).

Redrock

La direction Régionale de l’Environnement émet un avis défavorable :

« Malgré l’intérêt de l’implantation d’énergies renouvelables réduisant la dépendance énergétique et ne produisant pas de gaz à effet de serre, il apparaît que les impacts environnementaux et paysagers sont peu compatibles avec le maintien de la qualité du patrimoine naturel et touristique ». ( décembre 2005)

Autre avis défavorable, celui du Service Départemental des Bases aériennes, concerné par la proximité de l’aéroport de Grand Case.

Le rapport d’enquête publique diligentée par Jean Baptiste Lamasse Architecte-Urbaniste, conclu favorablement considérant que : «  les aspects positifs l’emportent sur les aspects négatifs, en particulier la nécessité de commencer au moins à s’engager dans un processus de maîtrise de l’énergie qui pourra en tout état de cause être reconsidéré dans 15 ans, durée clairement affichée de ce projet. » ( Avril 2006) 

Mais les habitants riverains ne partagent pas ce point de vue. Effet « NIMBY » Not In My Back Yard ? Alertés par Eric Poulin et Antoine Chapon, ils se sont constitués en Association , empruntant les moyens légaux pour s’opposer à ce projet avec le soutien de la fédération Vent de Colère . Chapon indique notamment qu’il serait plus judicieux de réfléchir aux possibilités de réduire les coûts de fonctionnement des climatiseurs électriques dans les bureaux et les maisons.

Vuedepinel

DÉVELOPPEMENT DURABLE OU PROFITS PRIVÉS RAPIDES ?

Raoul Amram, ingénieur  et président de la Sté Marju ( Société par Actions simplifiées au capital de 90 000 € domiciliée à Paris ) souhaite implanter des éoliennes de grandes dimensions, type G 52 de dernière génération fabriquées par la société Gamesa . Elles mesurent 91 mètres de hauteur ( mat +  hélice). Chacune dispose d’un générateur d’une puissance de 800 kw , soit une puissance totale installée de 2,4 MW .

Selon la Sté Marju citée dans l’Enquête publique,  la production représentera 10 % des besoins énergétiques locaux .

Les mesures effectuées pendant 18 mois sur le site conduisent à retenir 2 750 heures venteuses disponibles de production annuelle( 31% ), soit un total annuel de 6 517 Mwh. ( 2,4 mw x 8 760 h x 0.31)

Cette énergie de substitution, propre à réduire l’émission des gaz à effet de serre correspondra à 4 % de la production locale Edf (167 781 Mwh en 2005).

Les investisseurs ( dans l’hypothèse d’acceptation finale du projet ) devront construire une piste  d’une longueur de 800 mètres depuis la route de l’Anse Marcel partant de la côte 90 jusqu’à 195, soit un dénivelé de 105 mètres, pour acheminer une quinzaine de conteneurs de 40 pieds contenant les trois éoliennes et les engins nécessaires au chantier d’installation avec fondations.

Un câble souterrain  conduira au raccordement sur le réseau de l’Edf.

A l’instigation de Pierre Aliotti, conseiller Municipal spécialiste de l’environnement, en fin de travaux un reboisement du talus de la piste est prévu au cahier des charges pour diminuer la cicatrice sur ce morne naturel en bordure du littoral

Les dispositifs « de veille cyclonique » nécessité d’une grue de 50 mètres pour démontage des hélices et hangar de stockage, complèteront les investissements.

Le « tour de table » des actionnaires est actuellement le seul à connaître le montant global de l’investissement ( environ 5 millions d’euros )

Conformément aux dispositions de la Loi Dutreil un investisseur qui souscrit des parts de sociétés d’exploitation d’éoliennes bénéficie d’avantages fiscaux et financiers attractifs. Une réduction d’impôt de 25% du capital investi sur cinq ans ( 5 000 € par an pour un célibataire et 10 000 € par an pour un couple marié ou pacsé) et une exonération d’ISF des capitaux investis.
Semeatousvents

Pour encourager le développement du parc des éoliennes , la législation française garantie pendant 15 ans aux investisseurs privés, l’achat de leur production raccordée au réseau EDF distributeur exclusif, à un prix avantageux de 8,2 centimes d’Euro le kilo watt heure ( 1 Mwh = 82 € ).

L’électricité produite par les éoliennes a créé un effet d’aubaine qui attire un grand nombre de promoteurs de projets.

Le projet de Red Rock doit générer un Chiffre d’affaire annuel de  534 000 euros, duquel il convient de soustraire 48 000 € d’indemnité annuelle d’occupation à la famille Laurence propriétaire du terrain.

Sur quinze ans cette implantation éolienne garantirait un chiffre d’affaire net de 7 millions d’euros , soit un gain de 2 millions sur l’investissement initial.

Don Quichotte contre les moulins à vent ?

Print Friendly, PDF & Email

One thought on “Projet d’éoliennes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *