Planète Saint Martin

lcf.1178666674.jpg

TRIBUNE CITOYENNE

par Opéra

OepraVisiblement le résultat de l’élection présidentielle était pleinement attendu par des élus locaux  pas très courageux et peu soucieux de fournir un projet concret à la population saint-martinoise . Tous adeptes du risque minimum et en particulier ceux qui ont ouvertement soutenu Ségolène Royal.

En clair, valait mieux attendre le 6 mai, et ne pas trop s’avancer à raconter tout et n’importe quoi, on ne sait jamais. Surtout si le nouveau Président de la République élu est  aussi celui du parti adverse. Cela promet pour la future COM.

Pan sur le bec à Alain Richardson qui a soutenu Ségolène Royal et déclaré que Nicolas Sarkozy pouvait être le président de la France divisée et que sa politique d’immigration faisait peur à la France. On ne rappellera pas les propos du passé de M. Richardson sur l’immigration à Saint-Martin et sur tous ces « gens venus d’ailleurs ». A faire rougir les militants d’extrême droite.

Les français ont fait leur choix par les urnes, d’une France nouvelle et fait part de leur hostilité à une gauche timide et peu convaincante. Peu convaincant le discours de M. Richardson sur le fait d’avoir un président de COM qui ne soit pas issu de la majorité.

Mais je ne soutiens pas non plus le fait que M. Louis Constant Fleming veuille un pouvoir sans partage et sans compromis ce qui est contraire à la volonté de M. Sarkozy de rapprocher les français et d’avoir une équipe gouvernementale large et de tout horizon.

lcf.1178666674.jpg

Print Friendly, PDF & Email

2 thoughts on “Planète Saint Martin

  1. Jab Post author

    @ Opera

    Je partage tout à fait ton point de vue.

    The right Man and woman in the right Place. Chaque candidat décline son domaine de compétence et ses projets de gestion à cinq ans, au sein d’une liste ayant un programme d’ensemble pour la prochaine gestion locale quinquenale.

    Pour le conseil éxécutif, en dessous du Président  tête de liste il y a six postes de ministres.  Quelles fonctions centrales incomberont au titulaires de ces ministères du gouvernement  éxécutif, qui trouveront leurs assistants parmi les membres du Conseil territorial. Vu que nos citoyens élus toucheront un revenu lié à l’exercice de leur fonction, ils pourront pleinement se consacrer à la gestion du bien public et collectif.

    A mon avis, nous avons localement besoin des maroquins suivants :

    * Ministre des Finances
    * Ministre du Tourisme
    * Ministre de l’environnement, et l’urbanisme
    * Ministre de l’éducation et de la culture
    * Ministre de la jeunesse du sport et du secteur associatif
    * Ministre de l’emploi, de la santé et de la protection sociale

    Jab.

    Reply
  2. ivan

    Le seul inconvenient est que le premier acte, une fois élu, sera la construction d’une prison.
    choisir son option:
    – ouvrir une ecole , c’est fermer une prison(Victor Hugo)
    – quand le batiment va, tout va(Bouygue)

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *