Le complot du 11 Septembre

Dans l’article sur L’ Edelweiss, la Suisse, la Shoah  j’indique dans quelles conditions je m’étais juré de ne pas louper de mon vivant la connaissance effective d’un acte historique , d’une dimension au moins aussi importante que l’existence cachée des camps d’extermination.

boschCette vigilance est mise en application, concernant l’opinion que j’ai acquise sur Le Nine Eleven .

Une attaque psychologique contre le peuple états uniens, conduit avec une précision militaire.

Après six années, l’information continue à circuler contre les thèses officielles.

Internet est au centre de cette contre culture des citoyens du village planétaire. Une chaîne efficace pour la formation de l’opinion publique mondiale.

avant-après

Under---attack

effet--psychologique

Voici  une vidéo  nord américaine, avec une voix off en français.  En regardant le film sur Google Video en français vous disposerez des arguments qui illustrent la planification d’un complot, auquel s’oppose la version publique officielle de cette catastrophe organisée .

 nine-eleven

Dans la manipulation des foules, le  catalyseur de l’orgueil patriotique a été obtenu par la vague télévisuelle d’un nouveau Pearl Harbour d’une Amérique « Under attack ».

 Pentagone

Cette vague télévisuelle, un philosophe Karl Popper ( 1902 – 1994 ) s’en est inquiété dès la fin du XX° siècle. Il dit ceci  :

 » La démocratie consiste a soumettre le pouvoir politique à un contrôle. C’est là sa caractéristique essentielle. Il ne devrait exister dans une démocratie aucun pouvoir politique incontrôlé. Or, la télévision est devenue aujourd’hui un pouvoir colossal; on peut même dire qu’elle est potentiellement le plus important de tous, comme si elle avait remplaçé la voix de Dieu. La télévision a acquis un pouvoir trop étendu au sein de la démocratie. Nulle démocratie ne peut survivre si l’on ne met pas fin à cette toute puissance. »

Print Friendly, PDF & Email

Auteur/autrice : Jabiru

French Reporter in the West Indies

5 réflexions sur « Le complot du 11 Septembre »

  1. Et le « one man show » de Sarkozy à New-York pour le cinquième anniversaire du NINE ELEVEN ?

    Nicolas fait son jogging à New-York pour reconstruire les relations franco etats-uniennes. Si le bon Nicolas était president en 2001 il y aurait des soldats français en Irak.

    Les propos tendancieux du Pape relancent la polémique chrétiens contre musulmans: un incident plus que diplomatique.

    La thèse conspirationniste du NINE ELEVEN a de beaux jours devant elle !

    Ou alors on peut se demander si la conspiration n’est pas provoquée.

    L’Islam la bête noire de l’Occident. A force de tirer la queue du diable on finit par le trouver.

    OPERA

  2. Info ou intox ? Mais pour quelle conséquence ?

    Depuis l’époque des fameux « pères fondateurs » le peuple américain n’a-t-il jamais cessé de souscrire à cette vision certes évolutionniste, mais toujours singulièrement réductrice et narcissique, d’une société dont l’ultime finalité semble avoir été atteinte par l’american way of life ?
    D’ailleurs arrivé à ce stade, le riche grand-père de l’actuel président, Prescott Bush (1), ne se permettait-il pas déjà de clairement affirmer que rien ne ferait renoncer son gouvernement à défendre l’american way of life, car « le mode de vie des Américains n'[était] pas négociable »!
    Cette vision ancienne du meilleur développement possible d’un monde vu depuis les States, alimentée sans cesse par une désinformation en boucle favorisant une ignorance crasse dans laquelle barbotte toujours une grande partie des citoyens, ne constituait-elle pas également le catéchisme messianique ressassé avec délectation par une classe dirigeante renommée pour son cynisme, ses déclarations fallacieuses et faussement vertueuses ?
    De la sorte, rabâchant leurs discours manichéens à une Amérique incarnant évidemment l’éternelle civilisation du bien, ne suffisait-il pas simplement aux politiques de dénoncer le mal – représenté par ces pays voyous à régimes désignés comme « non démocratiques », par un islam envahissant et liberticide, par des temporisations inutiles et prétendument altruistes de la vielle Europe, par les adversaires d’Israël, par Cuba et ses amis autrefois nommés « non alignés », … – pour que se répandent à la fois le mépris, voir la haine de cet autre différent, mais surtout la peur de l’infidèle sans foi ni loi dont il faudra bien se protéger et au pire ne pas hésiter à se débarrasser un jour ou l’autre, même physiquement ?

    Alors quand des évènements comme ceux du nine eleven se produisirent, les premières réactions de stupeur ne tardèrent pas à faire place aux explications simplistes et aux chants de guerre. D’ailleurs une majorité du pays, certes choquée par la violence et l’impensable, n’avait-elle pas depuis longtemps fait siennes les analyses si habilement distillées par ces dirigeants dont nul ne mettrait en doute le nationalisme le plus désintéressé …Tout contribuait à l’acceptation et l’application des mesures du fameux « Patriot Act », adopté quasiment sans discussion par le Congrès dès le 25 octobre 2001. Le pouvoir administratif de Bush pouvait enfin donner sa vraie mesure et mettre en œuvre des moyens engendrant une nouvelle « normalité » dont l’éloignement de l’Etat de droit restait absolument sans précédent.

    Faut-il en déduire pour autant que cette agression contre les USA fut réellement un acte terroriste imputable à Ben Laden et à sa nébuleuse Al-Qaïda, visant ainsi à encourager la formation d’un contre-pouvoir islamique mondial refusant l’arrogance et les méthodes des occidentaux ?
    Ou bien vaut-il mieux privilégier cette thèse différente dite « du complot » dont les défenseurs, après avoir relevé les zones d’ombre et les demi-réponses des enquêteurs américains, mettent en cause les services secrets, quelques officines occultes ainsi que des personnalités placées au plus haut sommet de l’Etat ?

    Même si la question est d’importance et que le doute reste pour le moment la plus sage position, force est tout de même de constater que nos gouvernements profitent largement de ce contexte d’insécurité voulue ou non, afin de mettre en œuvre des mesures de plus en plus restrictives quant aux libertés individuelles. En tous cas nos dirigeants, de droite comme de gauche, accélérant un mouvement sécuritaire depuis longtemps engagé, se disent près à suivre l’exemple des Américains chez lesquels – au plus total mépris d’une démocratie à peine encore formelle -, l’état d’urgence est aujourd’hui devenu la base du nouvel ordre politique.
    Voilà ce qui me semble être la plus grave conséquence!

    JM

    (1) L’origine de la fortune de Prescott Bush est controversée. Elle aurait été acquise pour une bonne part en faisant des affaires avec l’Allemagne nazie durant les années 1930 à 1941, notamment en travaillant pour les Thyssen, banquiers de Hitler.

  3. Jean-Paul II ayant un coté plutôt cabot, l’Eglise catholique a trouvé dans Benoît XVI un berger allemand… mais, comme dit le proverbe arabe, « les chiens aboient, la caravane passe ! »
    Les religions, les clergés et leurs rituels ont été inventés par des hommes, mais pas par Moïse, Bouddah, Jésus, ni Mahomet, … Aucun d’entre eux n’a proné la création de toutes ces religions et de toutes ces sectes qui nous manipulent et nous opposent.
    Mon Dieu, si tu existes, protège-nous de toutes tes religions !

  4. Je suis attentive aux contributions de JM, car la clarté de ses propos et la finesse de ses analyses nous donnent toujours à réfléchir.
    Concernant les attentats du 11 Septembre  » le doute reste pour le moment la plus sage position ».
    La visite des liens indiqués par Jabiru autour du Nine Eleven (dont le film vidéo à ne pas manquer) ouvrent en effet le doute contre la turpitude de l’administration Bush dont le Patriot Act est liberticide, sans parler des prisons de la CIA hors territoire US.

    Comme l’indiquent Opéra, Sarkozy utilise cette carte liberticide. Son actuel projet de loi sur la prévention de la délinquance, c’est du populisme sécuritaire. Tout à fait conforme aux théories de l’ultra – libéralisme appliqué en matière pénale, sanitaire et sociale (cf les travaux de Loïc Wacquant, disciple de Bourdieu)

  5. Je crois sincèrement que la question du complot du 9/11 est trop importante pour ne pas s’y intéresser. Il est plus facile de ne pas y croire que le contraire. Se satisfaire de l’explication gouvernementale réconforte l’esprit et dispense l’individu de faire ces propres recherches… de poser ces propres questions afin d’y trouver ces réponses. Il y a tant de fait troublant que même si chacune trouvait une explication, la coïncidence serait trop grande pour que ce soit vrai. SVP aller vous renseigner… et attardez vous aux faits, posez vos propres questions. Attention… il y a peu de version gouvernementale et une multitude de théories du complots… de la plus farfelue à la plus crédible !

    http://truth911.coconia.net/

    Le doute est à la vérité ce que la mutation est à l’évolution.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *