L’or noir dans un monde de brut

baril.1200144198.jpg

CRISE MONDIALE POUR DEMAIN ?

Happy new year. Inch Allah. Le baril de pétrole qui était à 40 $ en 2oo0, vient de  dépasser le seuil des 100 dollars. Lors de la crise pétrolière de 1973 le baril est à 10 $ . C’est normal : les réserves d’or noir s’épuisent. Ce qui est rare est cher. 

 Lors de la crise de 1929, l’endettement des Etats Unis  atteignait 130 % du produit national. Aujourd’hui il atteint plus de 230 % soit  39 000 milliards de dollars. Cette dette ne sera jamais remboursée.  

 Pour éviter la faillite, le système financier doit emprunter 2 milliards de dollars par jour ! Le prix Nobel d’économie Joseph Stiglitz dit que le capitalisme …   La suite ici …

 

Print Friendly, PDF & Email

Auteur/autrice : Jabiru

French Reporter in the West Indies

2 réflexions sur « L’or noir dans un monde de brut »

  1. Vivement que le peak oil survienne…  Vivement que le pétrole soit à 1.000 USD le baril, vivement qu’il soit plus aisé d’acheter du Pommerol que de faire un plein, vivement que ça s’arrête, ce monde tourné tout entier vers l’exploitation jusqu’à l’os des ressources naturelles.

    Signé : le front des hérissons qu’en ont plein le cul de se faire écraser sur la route.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *