Portrait Chinois

femme chinoise

Si j’étais …

 Voici une série de 42 questions , dites « Portrait Chinois » . Un jeu de société livré ici avec mes propres réponses.

 Il convient de répondre avec spontanéité à chaque question. Il s’agit d’une forme rapide d’introspection sur soi-même. Psychologiquement, c’est un test de projection, un miroir sur soi-même. En grec,  le miroir se dit Psyché.

Pour que la personnalité soit mieux comprise, il est utile – après avoir administré ce questionnaire -de chercher ensuite a faire expliciter le « pourquoi » du choix des réponses. « Justifiez-vous » « Donnez un exemple précis »… Cette phase de co-lecture des réponses, constituera le noyau de ce test dit  « de projection ».

La sincérité dans l’utilisation de ce test, fait apparaître le fond de notre personnalité. Pourquoi ce portrait est-il dit « Chinois » ?  Parce que l’ombre de nous même ainsi dévoilée, formerait-elle un profil ressemblant ?

Il existe un autre JE de société sur le même principe, nommé Questionnaire de Proust .

 

       Si j’étais …

        1. Une couleur :     vert
        2. Une saveur :      glaces de Chez Berthillon
        3. Une senteur :    vanille
        4. Un son :            pulsar
        5. Un animal :        oiseau
        6. Un oiseau :        le jabiru
        7. Un arbre :         le Baobab
        8. Une chanson :    « Quand les Hommes vivront d’amour »
        9. Un parfum :      Jabi Rouge de Guerlain
        10. Une fleur :         Edelweiss
        11. Un fruit :           la mangue
        12. Un plat :           chez ma cousine Sylvia
        13. Un nombre :     le 22
        14. Un phénomène naturel :      la bandaison
        15. Un lieu :            la Berge du raVin
        16. Une direction :   le  sens interdit
        17. Un souvenir d’enfance : mon tout premier à deux ans
        18. Un Dieu :           Son oeil
        19. Un héros ou une héroïne :    Le schleumil Blick
        20. Une devise :       Penser Global, agir local
        21. Un talent :          la sagesse
        22. Un métier :         Travel writer Photographer
        23. Un objet :            Sablier ( avec mes cendres)
        24. Un instrument de musique :    la guitare
        25. Un musicien:            Django Reinhardt
        26. Un livre :                    L’espèce humaine de Robert Antelme
        27. Un film :                    Jour de fête de Jacques Tati
        28. Un peintre:                     Breughel
        29. Une langue :                le français
        30. Un signe du zodiaque :      Scorpion ascendant Balance
        31. Un signe Chinois :              Tigre
        32. Un vêtement :                  Paréo
        33. Une boisson chaude :        Thé
        34. Une boisson froide :          Lait frais + Sirop d’Orgeat
        35. Une boisson alcoolisée :    Blanc d’Alsace
        36. Une ville :                      St Petersbourg
        37. Un pays :                        île de la Dominique
        38. Une émotion :                 l’étonnement du bizarre
        39. Un sentiment :               la tendresse
        40. Un péché capital :           l’usure des fonds de pensions
        41. Une qualité :                  l’authenticité
        42. Un défaut :                   il est dit vilain… La curiosité

 


 

dessins de W Alexander & GH Mason ( XVIII° )

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

3 thoughts on “Portrait Chinois

  1. Enid

    Gérer le mythe de Narcisse… oui ? du côté du photographe ? à s’emparer, par le regard du petit oeil, de l’autre en miroir, soit son image retournée…
    car du côté du photographié : il commence par être invité à se laisser saisir dans la « boîte noire ». Comme Psyché… par Eros.
    (le photographié Narcisse jouit des images, mais le photographe : coule rivière !)
    et si le photographe est Psyché, « aussi », à s’interroger sur : qui donc le fait jouir dans la chambre noire ? à quoi ressemble-t-il ? beau comme un dieu ou monstre ou brute épaisse ? Eros à saisir sur la surface du miroir en maint et maint portrait, et oui, à quoi ressemble-il ?

    Sais-tu, Jabi, ce qui se passe lorsque Psyché, une nuit, se penche avec sa lampe à huile sur Eros endormi ?

    http://www.ai.univ-paris8.fr/corpus/lurcat/dara/psyche.htm

    « Et Volupté ?
    Quoi ! la fille que Psyché conçut d’Eros… dans le lit de la nuit, où le regard est au bout des doigts, est porté par la voix.
    Enfin, finalement, dès la lumière – et dès que le regard brûle, ce qui a été conçu autrefois est voué à demeurer hors du regard aussi longtemps que celle qui le porte, Psyché, erre, et s’assujettit à l’épreuve. Elle ne dit pas non, n’est-ce pas ? Il lui faudra nécessairement ouvrir la boîte de Proserpine et ainsi tomber en sommeil…
    Plus tard, c’est dans l’Olympe, que, Psyché et Eros retrouvés, Volupté naquît.

    Est-ce donc désuet ! Volupté !
    Ou bien est-ce petit propos, hors de propos ? »

    Enid

    Reply
  2. Dominique Hasselmann

    Même ne vous connaissant que de loin et par votre blog, je trouve que ce portrait est tout à fait ressemblant avec ce que j’imaginais (sauf si les réponses données envoient sur des fausses pistes, mais puisque vous avez indiqué l’authenticité comme qualité…).

    L’oeil intérieur s’est donc exprimé au mieux.

    Reply
  3. roger

    Un plat : chez ma cousine Sylvia
    oui très bien mais cela nous dit pas ce que c’est !

    ==============

    Réponse :

    Ce n’est pas une recette d’un plat en particulier, mais la certitude d’avoir toujours lors d’un passage à sa table chez elle en Avignon, des prouesses culinaires avec des produits du terroir. Ma réponse est donc un hommage à son talent gastronomique. Pour ne pas repasser deux fois le même plat à ses invités, elle tient un cahier daté, avec  mention des convives et des plats qu’elle a cuisiné !

    Jab

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *