L’engagement citoyen de Jean Paul Fischer

Capitaine-Haddock

C’était en 2006. Le 19 Février de cette année là je commençais mon activité de blogueur sur Le Monde.fr . Blog +6 ! Pour fêter cet anniversaire, il m’est agréable de mettre en ligne sur ce nouveau Blog (3° version) une interview avec Jean Paul Fischer réalisée en collaboration avec Hello St Martin TV .

Ce chef d’entreprise baroudeur est un dominant, puissant et secret. Il n’est point du genre à rester le cul dans son fauteuil. Jean Paul Fischer confesse volontiers que son engagement personnel se conforme à un précepte d’Albert Camus qu’il formule ainsi :  » Si je ne peux pas supprimer la misère du monde, je peux la réduire mathématiquement ». 

Directeur d’une Société d’Economie Mixte (la Semsamar) son activité depuis 1985 a marqué de son empreinte la vie locale et le paysage urbain de l’île de Saint-Martin.Tandis que se profilent des élections locales en Mars, l’entretien spontané réalisé «  Auf dem feld », comporte deux séquences.

Partie 1 – 25 années de Semsamar (durée 22 mn) .

Partie 2 – L’engagement du Citoyen Fischer ( durée 19 mn)

Avant de filmer cet entretien, j’avais préalablement rencontrer Jean-Paul Fischer pour connaitre ses choix personnels dans le cadre des quarante questions du Portrait Chinois. Ce contact préalable franc et cordial a facilité notre conversation filmée.

Sur le confetti, beaucoup d’opinions, rumeurs et médisances circulent autour de ce Vosgien de culture germanique et française, qui domine un confetti insulaire tropical au manteau partagé . S’il était un oiseau, il serait un Aigle avait-il répondu à une question du portrait chinois.   Dans la basse-cour et les poulaillers du Marigot, les coqs, les dindons, les paons , les oies et les connards laqués caquettent et jacassent sur cet oiseau rare.

Ces 40 minutes de conversation ont un objectif précis. Donner à voir et entendre, pour que chacun(e) puisse raisonnablement se faire une opinion. Je sais que les préjugés sont tenaces, que d’aucuns vont prétendre qu’il m’a payé, que je suis  flagorneur, que j’ai retourné ma veste etc…

Vaine polémique. Je ne suis pas un journaliste corruptible et encarté, ayant appris le métier à l’école hôtelière posant des questions comme on passe les plats. Au royaume d’une presse aveugle et muette mon Blog est roi. J’indique au commencement de notre entretien que je suis aujourd’hui BLOG + 6, après avoir été Bac +4, en sortant de l’Université Panthéon Sorbonne au début des seventies.

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

14 thoughts on “L’engagement citoyen de Jean Paul Fischer

  1. Opéra

    dans la partie 2 à propos de Daniel Gibbs et Mario di Palma, JPF conforte mon opinion; il a tout à fait raison.

    Reply
    • Leopold BALY

      Une sagesse et des ambitions politiques pour St-Martin trop disproportionnees avec les autres candidats et listes electorales en course y compris la sienne pour croire qu’il a l’intention de s’aligner derriere une tete de liste ou un president(e) elu qui ne sera autre que son prete-nom. Et il faut etre naif pour croire que son regarde porte sur Mme Marthe Ogoundele.

      Reply
    • LUGGER

      ben oui , laissons aux politiques leurs ambitions pourvu qu’elles servent notre sagesse !
      maintenant on peut avoir une certaine nostalgie pour la naiveté , celle heureuse des enfants qui applaudissent au spectacle de guignol !

      Reply
  2. LUGGER

    bravo Jabiru ! bonnes questions pour excellentes réponses 🙂 ! du grand art ; quand on pense que Sarko doit se contenter d’un Pujadas et d’une Ferrari !
    Jean-Paul Fischer a parfaitement raison sur un point :
    priorité à la mise en place d’une administration compétente capable de gérer un budget et de mettre en place les moyens d’agir . Tout programme de relance et de dynamisation de la gestion de la COM et de l’économie de toute l’île passe par là ! Il ya des gens en place , certes mais ils sont en sous effectif notoire et ne peuvent pas de ce fait s’engager sur des obligations de résultat.
    Mais quelle liste , quel candidat à ce jour défend clairement à ce jour cette priorité ?
    Aucune , ni meme celle soutenue par JPF , du moins à en croire les communiqués lus dans la presse .

    Reply
    • Borjn Øyë

      Avant tout, s’il vous plait, ayez pitié, mettez en place les services disparus avec le changement de statut (et qui était parfois bien maigres avant): DDE, DDASS,Trésor Public, services préfecture efficaces, Police, Police-rurale (gardes-champêtre), sécurité entrées’sorties écoles, surveillants plages, police salubrité etc et le reste.
      Ensuite on pourra jouer à la politique et aux économistes.

      Reply
  3. Rêve-élévation

    Le Pauvre Albert Camus doit se retourner dans sa tombe !
    En effet son soit-disant « précepte » qui lui est attribué par Mr Fischer est une totale distorsion de sa vraie phrase qui fut à l’époque : « Mal nommer les choses, c’est ajouter à la misère du monde ».
    Donc dans l’adage de J.P. Fischer « Si je ne peux pas supprimer la misère du monde, je peux la réduire mathématiquement », seuls les 4 mots [la misère du monde] peuvent être attribués à CAMUS.
    Dans la phrase fischerienne le mot [mathématiquement] est déjà une litote bien inutile, mais le fait d’attribuer à un grand écrivain une phrases totalement déformée vaudrait à l’élève Fischer un zéro pointé et …. une longue privation de dessert pour mensonge éhonté.
    JP.Fischer a mis cette même fausse citation sur son site internet « http://www.kirl.fr/ » et il la répète en gargarisme à la crédulité des benêts, alors (question suffrage) osons espérer qu’il soit vite élu à l’Académie des Beaux-arts, lieux où l’on savoure tant les vanités humaines ridicules.
    Mr Fischer débute un écrit par ces mots: » Nous sommes les corsaires du temps, qui pillons, volons » (sic)… Est-ce un aveux ?
    … une profession de foi ?
    … ou une profession de mauvaise foi ?

    Reply
    • Jabiru Post author

      Ce n’est pas du tout une litote, ni une figure de style. C’est une de ces maximes personnelles que nous radotons tous pour impressionner la Galerie. Le signifiant est celui-ci: je suis u homme révolté comme Albert Camus (référence culturelle) par la misère du Monde et mon engagement personnel c’est la comptabilité des investissements des équipements collectifs, dans les villages du Pandjchir du Togo et d’Ayiti

      Reply
      • Rêve-élévation

        turlututu … Quand la mauvaise foi est telle, cela tient, à l’évidence, au cirage de pompe.
        Mais dites-moi, … l’oiseau jabiru quand il mange, avale-t’il sa proie ou picore-t’il les miettes ?

  4. S-Terre

    Beau travail, l’intelligence du TEUTON est indiscutable, ses choix le sont moins.
    Pourquoi avoir choisi cette election alors que par le passé il n’y a pas un homme politique qui n’ai pas été financé par lui (source d’un de ses proches) si ça ce n’est pas cracher dans dans le chnaps j’en perds ma choucroute

    Reply
    • Jabiru Post author

      il a pris sa retraite de la Semsamar, mais garde deux filiales en Gwada et en Guyane. Ses propos sont précis, il ne parle pas pour ne rien dire. Il a une expertise, un savoir-faire, C lui le patron, le chef d’orchestre pour l’action. Un meneur d’hommes a vision systémique.

      Reply
  5. hubert

    c’est vraiment curieux ,plus on lui tape dessus plus je me dis que c’est un mec comme lui dont on n’a besoin ,c’est peut-etre dus à ces résultats sans blabla , sa discrétion presque maladive qui n’est en fin de compte que de la réserve , la grande claque dans le dos et le bonjour racoleur ce n’est pas sa tasse de thé et c’est tant mieux car en général ceux qui pratique la discipline finissent toujours par vous mettre un doigt dans le cul…à bon entendeur salut.

    Reply
  6. albert lavoix

    reportage interessant.mais cet homme aurait du avoir des gardes fous autour de lui.oui c est un travailleur un gestionnaire mais pas un homme de vision.comment a t on pu le laisser detruire une generation de jeunes saint martinois en construisant des logement sociaux verticaux.hors depuis les années 1980 et les discours de l architecte castro on a compris les degats que nous faisions en empilant les gens deresponsabilisation etc….de plus pour la plus part sont pour des gens issu de l immigration et des gens qui viennent de la terre.aujours d hui on a le resultat sous les yeux!!il n existe qu un seul moyen casser aujourd hui comme on fait dans les banlieues!!!belle fortune personnelle mais quel degat collectif!!!!

    Reply
    • Jabiru Post author

      je trouve ton analyse sociologico-urbaine ALARMISTE très hexagonale.
      Ici c’est pas une banlieue française noyée dans un Interland. C’est un confetti insulaire caribéen de souveraineté française où les allocations familiales attirent les migrants régionaux des pays pauvres ( Ayiti, Santo Domingo, Dominica) part étrangère de la population active, diaspora faisant souche, dans des logements sociaux confortables. Le chaînon manquant sont les éducateurs de rue, et autres emplois d’encadrement pour les loisirs de la Jeunesse. Il y a une contribution du groupe Fischer qui m’a toujours satisfaite

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *