Dernières salves avant la sortie

_DSC3013

Loin de l’hexagone, l’île de Saint-Martin n’a pas vibré pour l’élection du Président de la République. Nos  panneaux électoraux  ont témoigné de la faiblesse de l’affichage politique. N’allez pas croire que les Saint Martinois ne soient pas de vrais français. Je me souviens de la grande liesse populaire qui accompagna les Bleus lors du Mondial de Football en 2006 !

Au  1 er Tour seulement  5.520 électeurs ont voté, soit un taux d’abstention record de 69%. (L’abstention était à 55% au premier tour des Psdtlles le 22 avril 2007 avec 7 000 votants). François  Hollande   est arrivé  en tête avec  1.877 voix (35,32%).  Nicolas Sarkozy obtient 1 807 voix (34%). Marine Le Pen   665 voix (12,51%), Bayrou et Mélenchon ont chacun 338 voix ( 6,36%). Tandis que 4 316 chômeurs ont pointé au Pôle Emploi …

La campagne du 2° tour n’agite pas la population. Rappelons pour mémoire qu’en 2007 sur  7 475 votants (48%) Nicolas Sarkozy  (UMP) avait obtenu 54,6% ( 3 925 voix) et Ségolène Royal (PS) 45,4%  (3 260 voix). Blanc Nuls : 290

      A 48 heures du scrutin Présidentiel, Nicolas Sarkozy a délégué Benoist Apparu son ministre du logement pour mobiliser les citoyens de droite de notre confetti. Dernières salves avant la sortie !

   Faisons rapidement les comptes. Pour satisfaire les espoirs de la Droite Républicaine, il conviendrait de gagner 2 000 voix supplémentaires afin d’égaler le score acquis en 2007 par le Président sortant. Je subodore que même avec les 650 voix Bleus Marine et la réserve de 338 voix  Bayrou, ils seront encor une fois déçus après leur défaite à l’élection du Conseil Territorial. A l’inverse le total Gauche au 1 er tour étant de  2 450 voix, il faudra 800 nouveaux votants pour égaler le score de Ségolène Royal, ce qui ne semble pas impossible.

C’est devant un entre-soi de 50 militants que la section locale de l’Ump a écouté avec conviction Benoist Apparu venu relayer le message de Nicolas. Il a sagement conseillé d’utiliser les téléphones pour convaincre les proches jusqu’au dernier moment. «  Nicolas à sauver le système bancaire, c’est un grand homme d’Etat, François Hollande est quelqu’un qui ne sait pas prendre de décisions  ». Est-ce un ministre en déplacement, ou bien un militant UMP en campagne qui est venu prêcher la bonne parole de la Droite Républicaine ? Subséquemment, qui a payé le déplacement aux Zantilles ?

LC Fleming, dans une brêve intervention, a rappelé que c’est grace à la Droite que l’autonomie de l’article 74 fût acquise. « Cinq ans après nos demandes et à cause de la lenteur du rythme de l’Administration d’Etat, il reste du chemin à parcourir  » dit le père du Statut.  Pourtant n’avait-il pas souligné au départ qu’avec ses relations UMP c’était acquis d’avance. Dans un aveux sincère conforme à sa clairvoyance légendaire il a précisé :  » Je ne peux imaginer que notre territoire deviennent rose  » Pourtant, sur le manteau partagé, le territoire n’est t’il pas Franco-Hollandais ?

 É coutant le ministre répondre aux questions de l’auditoire, mon esprit battait la campagne et une quasi-certitude m’est benoitement apparue.     Dans le cadre du déficit budgétaire de la France, il est illusoire que notre collectivité territoriale   espére la modification de la dotation négative de son budget de transfert des compétences. Vu le libre échangisme de la globalisation financière, la crise économique européenne et le déficit budgétaire de la France, quelque soit l’issue du scrutin, aucun soutien budgétaire de la métropole n’est envisageable pour notre collectivité territoriale ultra-marine. Il nous appartient ici et maintenant de gérer l’avenir avec nos propres forces. Espérer l’aide de la mère Patrie serait une illusion, un rêve démobilisateur.

Comme en Métropole, en Martinique, en Guadeloupe et en Guyane, les Saint Martinois vont placer Hollande en tête. Seule St Barth fera exception ce qui attirera les stratèges de l’UMP pour le gain de la nouvelle circonscription des îles du Nord aux législatives de Juin prochain.  Les 22.700 électeurs de St Barth et  St Martin,  ayant abandonné le giron de la Guadeloupe, seront conviés à une troisième séquence électorale pour désigner  leur tout nouveau député des îles du Nord.

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *