Candidat à l’innovation sociale

jabiru candidat

Sans attendre indéfiniment Godot les bras croisés à ne rien faire, à chacun de faire au mieux pour traduire sa vocation dans ses actes.  Au sens étymologique, la vocation est un appel (latin vocare, appeler). La vocation a longtemps désigné l’appel à s’engager dans une vie religieuse (prêtrise, vie monacale, etc.). Le concept s’enracine dans la Bible, corrélatif au thème de l’écoute. Aujourd’hui ce mot est utilisé dans un sens plus large pour désigner l’appel que  ressentent certaines personnes pour une mission particulière : humanitaire, professionnelle, scientifique, artistique … A chacun son appel vers sa voie ; celle d’un cheminement personnel, un élan vital qui nous engage selon la variété de nos passions respectives.

Mieux vaut des petits solidaires qu'un grand pas solitaire.

Mieux vaut des petits solidaires qu’un grand pas solitaire.

Plus deTravail mais des Occupations, des passions qui occupent mon quotidien dans la créativité renouvelée du Carpe Diem. Credo d’un Homme Libre, ni Dominant ni Dominé, depuis une quinzaine d’années sous les Tropiques, j’ai franchi l’an 2oo0 en cinquantaine flamboyante du Papy-Boomer  reporter-Photographe, Senior avisé à la pratique des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication du  XXI° siècle.

 Mes passions ? L’écriture et la photographie… l’œil et la plume d’un oiseau rare et sans masque. Le Jabiru, oiseau des îles a  forgé sa saint-martinitude par les biais cognitifs de l’observation et l’écoute attentive et la certitude d’un engagement utile à mes concitoyens. Premier blogueur du confetti, j’ai commencé ma carrière en Février 2oo6, avec la mort accidentelle du Gendarme Clin. En ce temps là, j’avais mon Blog au Monde.fr

L’apprentissage du journalisme sur Internet est un métier d’autodidacte, bientôt Blog +7. Il m’a fallu progresser dans l’utilisation des multimédias, avec les Nouvelles Technologie de l’Information et de la Communication. Il est loin le temps de ma jeunesse, celui des Samizdats et des Dazibaos .

Pionnier génial des NTiC

Avec mon copain Florent Létuvée de Sximfo , nous partageons la conviction et la volonté d’apporter  la preuve qu’Internet peut devenir un atout incontournable  pour la communication de notre Agir Local,  dans   l’innovation sociale d’une Régie de Quartier avec créations d’emplois, pour forger le lien social et accompagner le temps libre dans les loisirs pour la jeunesse.

Avec Paul White un ami saint-martinoir du Conseil de Quartier de Marigot, nous projetons de fonder avec celui de Concordia, une Régie de Quartier. Si le pianiste de la République joue la partition de l’innovation sociale en sa qualité de distributeur des fonds d’Etat  pour régaler le tissage des liens sociaux et qu’il accepte de me confier la direction de cette Régie de Quartier, c’est que mon CV Vidéo d’innovateur social et de gestionnaire en Ressources Humaines l’aura convaincu.Paul White

Rosette Gumbs vient de si mal communiqué en conférence de Presse (vidéo ci-dessous)  que nos journalistes de l’école hôtelière  sont restés muets, titrant sur les difficultés de gestion du CTOS et faisant l’impasse sur l’objet central d’un récent point Presse : le renouvellement des Conseils de Quartiers.

 Bref, faute d’un dynamisme d’entraînement et d’accompagnement, la communication officielle pour le renouvellement de ces Conseils semble mal engagée d’ici Pâques ou la Trinité. C’est une pièce essentielle pour faire naître un projet de société fédérateur entre communautés et  générations solidaires au cœur de la société civile de Babel St Martin, l’île au manteau partagé.

 En attendant Godot, Samuel Beckett a écrit cette remarquable réplique  entre Vladimir et Estragon : «  A cet endroit, en ce moment, l’humanité c’est nous, que ça nous plaise ou non.  Profitons-en, avant qu’il soit trop tard. Représentons dignement pour une fois l’engeance où le malheur nous a fourrés. »   Vous m’avez compris ?

Print Friendly, PDF & Email

One thought on “Candidat à l’innovation sociale

  1. René Jean Duret

    Innovateur social, voilà un « emploi d’avenir  » pour un blogueur-blagueur » qui a commencé sa carrière en février 2006 !!!

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *