Pâques, la grosse cloche sonne.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA
avatar Alain Richardson

avatar Alain Richardson

Je me souviens que le jour de Pâques, grand père aimait  nous répéter sans se tromper  «  La grosse cloche sonne ».  L’annonce du Bon Dieu est bien décevante puisqu’au dessus de la tête de la collectivité, gronde la menace que notre Président pasteurisé soit déchu de son mandat par le Conseil d’Etat. Il nous dit avoir la conviction de son bon droit sans fraude. Il en appel a la grande Clémence de la juridiction administrative suprême.  « Le contraire de la vérité,  n’est pas le mensonge, mais la conviction »  et la réalité jurisprudentielle sur l’unicité du compte de campagne ne sera pas modifiée par le Conseil d’état, pour les sacro-saintes  spécificités spécifiques d’un confetti insulaire.

Qui donc remplacera le Président ?  Un malheur ne venant jamais seul, Guillaume Arnell, 2° Vice Président dont l’expérience de 27 années dans la vie publique est la plus aboutie du groupe RRR, s’est également fait sonner les cloches. Comptes de campagne déposés hors délais après sa défaite à la députation. Inéligible dans un nouveau mandat électif pendant  douze mois. Lui aussi a une conviction: « Ce n’est pas un obstacle pour concourir à la désignation de remplacement « . Il l’a dit hier soir sur Youth Radio 92,5 FM au micro de l’inspector (podcast  39°  mn et suivantes).

 LA GROSSE CLOCHE SONNE

LA GROSSE CLOCHE SONNE

Cette désignation nouvelle pour accéder à la fonction locale suprême, sera un nouveau mandat acquis par l’élection  à la majorité absolue des membres du conseil territorial ( LO 6322-1). Ces grands électeurs,  au second degré du suffrage universel  désignent également le sénateur. Ce siège là, sera renouvelable dans dix-huit  mois en Septembre 2014. Guillaume Arnell pourra alors se présenter aux suffrages de ses collègues, mais pas maintenant. Il ne sera pas le Frantz Gumbs de la seconde mandature.

Jabiru Droles d'audiencesDans le feuilleton judiciaire  des AOT de la Baie Orientale, une autre cloche de Pâques bien sonnante et trébuchante a été reçue de face et de travers par l’avocat de  Philippe Just et Elisa Cohen. Sonné, groggy, KO debout par l’ordonnance du premier président de la Cour d’appel de Basse Terre, Bertrand Darolle lui-même.

Une fois encore M°  Stephen Montravers s’est planté. Ses clients sont  déboutés et dégoutés. Malgré ses promesses gratuites (ils ne peuvent plus lui verser d’honoraires) sa  demande d’arrêt d’exécution provisoire de l’ordonnance d’expulsion rendue en première instance le 5 Février vient d’être rejetée en Appel, hier 3 avril. Ding, Ding, Dong.

Lors de l’audience du 21 Mars, qui renvoie l’affaire correctionnelle sans urgence au 19 Septembre 2013, le président  Gérard Egron-Reverseau  s’est adressé de face à Montravers en déclarant ceci, accrochez-vous c’est du lourd  :  « Ne nous embarrassez plus sous tant de papiers, respectez notre juridiction et ne faites plus d’enrôlement de témoins vous-même avant l’audience, de grâce épargnez-nous« , tandis qu’opinait de la tête le vice-président Florent Szewczyk  (un nom qui score  autour de 300 points au scrabble).

On aurait vu au Bikini, sonné debout, un avocat chauve, chancellant de travers, par KO technique. Il va devoir négocier aux conditions de Sindextour, les départs de Philippe Just et d’Elisa Cohen qui sur ses conseils éclairés ne versent plus leurs loyers  depuis bientôt deux ans. Il a  chuter dans cette longue aide judiciaire gratuite (ses clients ne peuvent pas le payer). La cause est perdue. La force publique et régalienne va t’elle enfiler les gilets pare-balles pour expulser les occupants de ces deux restaurants de plages, sans droit ni titre judiciairement reconnus.

Print Friendly, PDF & Email

6 thoughts on “Pâques, la grosse cloche sonne.

  1. albert lavoix

    Monsieur,
    comme vous etes le seul a faire des enquetes sérieuses sur cette ile,pourriez vous confirmer a vos lecteurs que cette phrase que Mr Arnell a prononcé ‘ « mon invalidation ne m’interdit pas de me faire elire a la presidence de la com si le president actuel a des problemes  » ce ne sont pas les termes exacts mais le sens de la phrase! cela veut dire quoi exactement par rapport a la décision de l etat?
    en gros , ce Monsieur se moque des institutions régaliennes ? cest en avant toute mon ego ? j espere que la population prendra acte de ce genre de paroles.ce dénommé n a rien fait depuis qu il est vice-président et voudrait etre president !!! ce n est pas sérieux!et c est se moquer des electeurs !!!

    Reply
  2. Maxime Desouches

    Cela m’amuse d’entendre parler de notre ami Arnell et de ses prétentions à différents postes, alors que lorsqu’il est nommé à un poste, il ne remplit pas ses fonctions…

    Il y avait, le 26 mars, une réunion du Conseil de Surveillance de l’ARS (agence régionale de la Santé) à la préfecture de Basse Terre.
    J’y étais, en tant que représentant du Conseil Territorial de Saint-Barthélemy et mon voisin de table représentant du Conseil Territorial de Saint-Martin, n’était autre que Guillaume Arnell lui même. Enfin, son étiquette seulement. Avec lui, l’absentéisme est une habitude…
    Il est vrai que le problème de santé de la population et le fonctionnement des hôpitaux est accessoire. Par contre tous les syndicalistes étaient là!

    Il serait intéressant de consulter les statistiques d’assiduité de notre postulant sénateur aux différentes fonctions qu’il est censé déjà exercer…

    Bravo pour votre blog!
    Maxime Desouches

    Reply
  3. mario jonot martine

    Nous n’avons plus rien à envier à la partie Hollandaise
    C’est triste !!!!!?

    Reply
  4. Jackys

    Il faudra bien , un jour, que SXM rentre dans le rang et respecte la LOI Française….Quant à ce Monsieur Arnell il est aussi nul que prétentieux , ce n’est donc pas peu dire…. mais ce qui est plus grave est qu’il nuit à la Collectivité..il n’est pas le seul…hélas…..Ces « gens là » sont incapables d’administrer et gérer la collectivité de ST Martin, leurs origines st martinoises leur confèrent juste le droit et la compétence pour aller inaugurer ce qu’il y a à inaugurer, acueillir les personnalités de passage et pavaner dans les ruelles crasseuses de St Martin……..
    S’agissant de la Baie Orientale et des démêlés judiciaires des deux boutiquiers avec leur propriétaire, les conditions sont désormais réunies pour les faire dégager et vite..Là encore Force doit rester à la LOI….

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *