Dérapage pour N.T.M.

interview du Daily herald, du Week's et du Pélican

Dans l’affaire de l’attribution de l’AOT de la Baie Orientale, le président Egron-Reverseau du tribunal correctionnel de St Martin a prononcé le 28 Novembre 2013 une relaxe générale au bénéfice des trois prévenus  José Carti (service de l’Urbanisme)  Norbert Luftman  ( Sindextour ) et Guillaume Arnell  (vice Psdt de la Com et futur Sénateur ).

Norbert Luftman

Norbert Luftman

De leur côté, les parties civiles Philippe Just ( Kontiki ) et Elisa Cohen (Bikini)  gratuitement assistées par M° Stephen Montravers, sont déclarées « irrecevables en l’absence de préjudice certain, direct et personnel subit par les plaignants ». Vingt recours en vain, pour vingt défaites ! Cherchez l’erreur ?

Dérapage pour N.T.M. Trois donneurs de leçons :  Noailles, Tricoire et Montravers, dont nous avions  précédemment dénnoncé les faiblesses dans notre article sur le Procès du Procureur. Le tribunal pénal a constaté le défaut de preuves  sur les moyens réels et tangibles de la concertation frauduleuse d’obtention d’AOT. Cela signifie que l’enquête diligentée par le vice- procureur de la République Noailles et le chef des OPJ le Major Tricoire, se révèle être un total fiasco !  Bref, c’est un zéro pointé par le tribunal correctionnel. Les instructeurs-accusateurs  Noailles, Tricoire  et Montravers ont  glissé sur leurs propres peaux de banane ! Laisse pas traîner ton fils si tu veux pas qu’il glisse.

interview du Daily herald, du Week's et du Pélican

Guillaume Arnell- interview du Daily herald, du Week’s et du Pélican

 Le parquet et les parties civiles disposent de  dix jours pour faire appel.

José Carti

José Carti

Pour José Carti, » le mal est fait » et le traumatisme de l’accusation reste présent à son esprit. Guillaume Arnell et Norbert Luftman sont quand à eux satisfaits de cette issue positive et de la reconnaissance de leur honorabilité. Ce dernier bénéficie de la restitution des 10.000 €uros qu’il avait dû consigner en début de procédure.

Malgré les faiblesses évidentes de l’enquête d’instruction diligentée sous l’autorité du vice-procureur Noailles, il résulte de ce jugement que la confiance dans une bonne administration de la justice reste intacte et que la défense d’Arnell & Carti a coûté aux contribuables un montant de 40.000 € d’honoraires d’avocats ( hors Tgca).

miss  tic

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

3 thoughts on “Dérapage pour N.T.M.

  1. Mireille Loubet

    Peu convaincante cette affaire et le résultat est aussi mièvre que l’enquête. Pas de quoi féliciter ni une « bonne administration » ni une justice saine. Autrement menée il me semble le résultat aurait été sans doute fort différent.

    Reply
  2. leopold Baly

    Relaxe! Mais a quel prix ? normalement les frais de justice sont ainsi a la charge de l’Etat, la question se pose pour répercuter les frais des ténors du barreau français, ce serait justice de les imputer sur le compte du procureur !

    Réponse de Jabiru :
    Le montant des honoraires ( hors TGCA ) des ténors Jean-Yves Le Borgne (G. Arnell) et Thierry Herzog (J. Carti) seraient de 20.000 €uros pour chacun de ces grands hommes de robe… Ces grands Zobs de Rome, dirait la Comtesse.

    Ceci dit 40 000 roros, c’est un prix raisonnable. M° Montravers percevait 60 000 €/ an forfaitaire de l’Office du Tourisme depuis le règne de Roméo Fleming puis Daniel Gibbs. Alain Richardson a résilié « cette prestation coûteuse ».

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *