Opéra vs Cohen II

jc cohen


opera« Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là.  
Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent. Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtement de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons ? Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits. »  

 Évangile selon Matthieu

 

Contrairement à la Bible, le code pénal est d’interprétation stricte. Les éléments légaux étant textuels, l’élément moral constitué par l’intention manifeste de nuire, les preuves étant incontestables, seul un miracle divin eut opéré une clémence.

 A force de semer la désolation, la déception et la colère autour de lui, nous pouvons affirmer à ce jour que la récolte a été bonne et fructueuse comme nous le montre le compte rendu du Jabiru. Mais avant tout, faisons une petite piqûre de rappel sur cet individu…

jaboteur Sous ma plume de Jaboteur, le comité de rédaction avait publié le 29 mars 2012, un article dessinant avec exactitude et sans intention malveillante, le portrait de Jean-Charles Cohen qui se fait connaitre comme le gérant des deux bureaux de change «  Change point ». 

Mais apparemment cet article n’a pas été lu par les membres du RRR qui, non seulement  ont donné gloire mais ont laissé libre accès aux locaux de la Collectivité à ce dangereux parasite qui se faisait passer comme conseiller. Pouvait-il avoir accès à des tampons et à des documents qu’il pouvait signer (à l’insu du plein gré) de certaines personnes ?

 Prenons exemple sur l’héritage de Michel Zegnani né Ben Tahar qui laissa, après son assassinat en décembre 2003, une fille : Vanessa Zegnani. Arrivant du Danemark et débarquée à Saint-Martin pour s’occuper de son héritage, Vanessa Z. est entourée de son avocat, Maitre E.J et, entendez bien, de Jean-Charles Cohen.

En quelques mois elle disparaît et pourtant elle  arrive même à signer (à son insu) des documents et  à se faire condamner à 10 ans d’interdiction de gestion par le Tribunal de commerce de Paris.

 Bon débarras……..

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *