Cohen sous les verrous

écrou

jean charles cohenJe me suis trompé dans mon article du mois dernier  Jean-Charles Cohen sous mandat d’arrêt , un délinquant en col blanc sévèrement puni à cinq années de prison ferme.

Pensant à haute voix ,  j’écrivais : « Connaissant le  scénario  de vie  du bonhomme glissant aux cours des ans  sur la pente inexorable de la fuite en avant avec ses erreurs , ses déboires, ses faillites, ses magouilles juridiques et ses escroqueries financières, il est évident qu’il n’acceptera pas de se livrer volontairement. »

Je l’imaginais Arabe au Caire avec barbe et Djellaba ou antiquaire à Tel Aviv avec papillotes et Kippa.Mais à l’évidence j’ai surestimé cet escroc professionnel , qui jadis aurait baroudé en Afrique avec Bob Dénard . Champagne coulant à flot. Je le pensais en cavale. Que neni !

Après avoir interjeté appel, Cohen ruiné, la soixantaine franchie au bout du rouleau d’une inexorable fuite en avant,  juif errant sans issue, s’est de lui-même livré  au pénisentier de Baie-Mahault  (sans toucher la prime ). écrou Sous les verrous, dans une prison cocotte-minute prête à exploser comme nous le rapporte Boris Colombet dans France Antilles.

25 mars 2012

Cette photo de soir de victoire , il y a juste deux ans le 25 mars 2012, illustre (doublement) l’adage « Arx tarpeia Capitoli proxima« .

Le citoyen Jean-Charles Cohen, né le 20 Avril  1953 à Lyon, va fêter son 22 280° Day on Earth en prison. Il est apparu dans notre vie publique locale à l’occasion de son engagement   à côté d’Alain Richardson, dans le groupe « Rassemblement, Responsabilité Réussite », en 21° position es qualité de Gérant de Société ( fichier judiciaire vierge). Il eut préféré se trouver à un rang supérieur. A l’extérieur il se présente alors dans le rôle cardinal irremplaçable de Conseiller économique du Président de notre jeune Collectivité.

Rabbin-cohen

C’est un sésame idéal pour approcher et allécher des investisseurs potentiels ou voyager gratis. Ses colistiers lucides n’ont pu  longtemps ignorer sa mythomanie maladive. Un névrotique finit par vivre dans la réalité de son imagination délirante pour l’appât du gain, les jeux du Casino, victime pathologique de son comportement troublé par l’illusion de ses propres mensonges.

Au comité de rédaction, mon ami Opéra qui le connaissait déjà depuis son arrivée en 2004, nous a immédiatement alerté sur la dimension « hautement toxique » du personnage, cherchant toujours à tirer  abusivement profit de son entourage. L’une de ses proches a définitivement perdu confiance en lui. Meurtie, elle n’échange plus la belle vue de ses sourires. Les délinquants en col blanc se distinguent  des petites frappes de quartiers  visages masqués sur un cortex à six neurones  et quelques synapses irrigués.  L’étendue des gains d’un délinquant en col blanc est proportionnelle à ses flatteries filouteuses pour séduire ses victimes arnaquées. Le magot me semble vidé. Comment penser son passé, au rythme gratuit du « quotirien » des jours et nuits, à l’écrou entre quatre murs ?

Aux temps bibliques du judaïsme, les Cohen tenaient leurs doctes fonctions sacerdotales de 20 ans jusqu’à leur retraite à soixante.

Tord à ce Cohen-bandit,  ci-devant concis au pénis entier de l’abbé Mao.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *