Lettre ouverte au Préfet

lettre ouverte au préfet

LE FAIT DU PRINCE

Tandis qu’en Métropole la liberté d’expression du comité de rédaction du journal satirique Charlie Hebdo, vient d’être aSSaSSinée par des jihadistes suicidaires, commandités pour déstabiliser la France, celle-ci s’est réunie en masse pour dire non à cette violence meurtrière.

 

Pendant ce temps là, sur notre confetti caribéen, le représentant de l’Etat s’amuse à détruire le contrat républicain de la liberté d’information contre le premier blogueur local.

DSC_0009_0176

Environ 300 citoyens se sont retrouvés à Marigot Saint Martin dans le silence et la fraternité républicaine, pour témoigner de leur indignation contre l’assassinat du comité de rédaction de Charlie Hebdo

Malgré deux mails envoyés depuis le 6 Décembre dans lesquels je demande à ne pas être exclu de la liste des médias destinataires des conférences et activités du Sieur Philippe Chopin, celui-ci décline ma demande. Pas même une réponse négative motivée écrite.L’ arbitraire du Fait du Prince contre ma liberté d’expression, une sorte d’honneur rendu à l’indépendance d’un journaliste qui a la réputation de savoir poser les points sur les i.

Direct du gauche

Direct du gauche

Les coups d’information, les scoops du Jab c’est pas des p’tits copiés-collés serviles.  Généralement c’est du lourd direct partant du côté gauche . Par exemple, la Comtesse Ramona Belanus effectivement héritière de la Semsamar a vu rouge après que mon point d’information sourcé ait révélé la détérioration de sa gestion de trésorerie. Sur le conseil du cabinet de M°Hervé Temine aux honoraires pour PDG, la comtesse m’a fait mettre en examen à Paris, en délocalisant l’affaire loin du confetti , devant la prestigieuse 17° Chbre correctionnelle où sont jugés les éventuels débordements à la liberté d’expression de la presse en général  et des blogs  s/ Oueb en particulier. Affaire à suivre …

Par cette lettre ouverte , je prends  donc acte publiquement du refus non motivé du représentant de la république, en simple visite sur le confetti ( trois pt’ites années et puis s’en vont)  de joindre mon adresse mail à l’information circulaire envoyé aux médias. De hauts dignitaires  au sommet de notre pyramide sociale insulaire sont méfiants. Auraient-ils peur de la plume de l’oiseau des îles ? L’information libre n’est- t’elle point un  des piliers de la démocratie française ?

philippe chopin

Philippe  Chopin

La collectivité informe au total 22 médias destinataires. Pour sa communication, la préfecture est très fantaisiste avec un total de 68 adresses mails, pas bien actualisées.

RSA taxé à - 30 %

Sachant de source sure, qu’un certain  T.I. bénéficiaire du RSA, lui a demandé dans les délais prévus, de saisir le tribunal administratif pour le contrôle de la légalité de la taxation à 30% des  bénéficiaires du RSA voté le 30 octobre 2014 par le conseil territorial, il importe que le principe républicain d’Egalité soit respecté à l’égard des plus pauvres.

A Saint Martin les impositions sont à 22% et  l’ISF a été supprimé par le père du Statut .The famous Tintamarre King plutôt que de s’inscrire sur une mission sénatoriale avant de donner sa démission pour y être remplacé par son suppléant, n’a pensé qu’à sa fiole en disant bye bye avant terme afin de ne pas être contraint de publier son patrimoine familial. En prime, la République bonne fille lui offre une retraite à 4 ooo Euros par mois.

 Salauds d’pauvres, vu qu’on a pas su conserver une quote part  de l’octroi de mer bénéficiant aux communes de Guadeloupe lors de la prise d’autonomie gérée par des incompétents notoires, c’est sur vous aujourd’hui que retombent les erreurs antérieures de l’oligarchie locale.

Comprenons l’inquiétude et l’urgence à agir. Bien au-delà de la propre situation de ce ce citoyen, ce sont 2600 foyers fragiles qui seraient jetés dans la misère à travers un acte dont la légalité n’est pas démontrée, mais qui deviendrai exécutoire dans quelques jours, si notre préfet délégué ne saisissait pas le tribunal administratif qui dira le droit par contrôle de la légalité.

Nous savons bien que ce serait un grave coup  lourd de conséquences,  porté contre notre cohésion sociale dont le pianiste a souvent déclaré que c’était une de ses priorités.  Aline Hanson, dans un double langage lors de la cérémonie des vœux a déclaré qu’elle « entendait les plaintes de la population  » !

La clef de la partition du contrôle de légalité de cette discrimination contre l’égalité républicaine est dans les mains du pianiste.

Traitera t’il cette demande citoyenne  avec la même désinvolture que la mienne ?

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *